Une exposition prolongée au soleil est nocive pour la peau. En plus d’augmenter les risques de cancer, les UV accélèrent le vieillissement cutané et peuvent accentuer les taches brunes sur le visage. Il est donc nécessaire de bien préparer votre peau avant l’arrivée de l’été en plus d’une bonne protection solaire. Découvrez nos solutions naturelles.

Une alimentation saine et variée

L’impact de l’alimentation sur la peau n’est plus à prouver. La vraie beauté vient aussi de l’intérieur. Il faut donc veiller à manger sainement et de manière diversifiée au quotidien. Certains nutriments sont d’autant plus intéressants pour entretenir une belle peau et renforcer la barrière cutanée de l’épiderme. Les vitamines A, C et E ont une influence positive sur l’épiderme et les vitamines B jouent aussi un rôle au sur la peau.

Les aliments riches en antioxydants tels que les fruits et les légumes ont un effet protecteur sur l’ensemble de l’organisme et donc sur les tissus cutanés. Misez sur les végétaux riches en couleurs pour vous donner une bonne mine ! Ils sont concentrés en caroténoïdes, des pigments naturels comme le béta-carotène dans les carottes et le lycopène dans les tomates.

L’hydratation : la clé d’une belle peau

L’hydratation de votre peau est essentielle tout au long de l’année. Mais en été, le soleil assèche davantage l’épiderme. En hydratant en profondeur, l’aspect de la peau sera plus ferme et rajeuni. Il est donc conseillé de boire 1,5 litres d’eau par jour.

Bien hydrater la peau ne s’arrête pas à boire de l’eau. Il faut également la nourrir en lui apportant les bons lipides. En effet, les membranes des cellules de l’épiderme sont riches en graisses, en particulier en oméga 3 et 6, ce qui leur donnent une certaine souplesse et élasticité. L’huile de bourrache est d’ailleurs particulièrement riche en acide gamma-linolénique (GLA), un acide gras essentiel de la famille des oméga 6.
Que vous ayez une peau sèche, grasse ou mixte, un apport suffisant en omégas reste indispensable pour la beauté et la santé de la peau. Ils permettent aussi de la rendre plus résistante aux agressions extérieures.

Misez sur les antioxydants

Même si une exposition solaire modérée reste bénéfique pour la synthèse de la vitamine D, une exposition trop longue peut être pro-oxydante. Les rayons UV élèvent le stress oxydant et la fabrication de radicaux libres. Ils participent ainsi à la naissance des rides. Ils interviennent également dans l’apparition des coups de soleil qui sont des inflammations résultant de lésions tissulaires.

Faire le plein d’antioxydants est donc l’idéal pour se protéger du soleil et réduire les dommages causés par les UV sur les cellules de la peau. De nombreux extraits végétaux sont riches en antioxydants comme le marc de raisin (polyphénols, proanthocyanidine), la grenade (acide ellagique), le melon (SOD),… La SOD (SuperOxyde Dismutase), une enzyme déjà présente dans les cellules de l’organisme, présentant un puissant pouvoir antioxydant.

Les caroténoïdes comme le béta-carotène ou le lycopène améliorent la tolérance de la peau au soleil. La peau a tendance à rougir moins vite. La vitamine C, en plus de son effet antioxydant, a l’avantage de participer au maintien du collagène de la peau. La vitamine E, Le zinc et le sélénium sont également des micronutriments protecteurs. On trouve ces deux derniers notamment dans les fruits de mer, et la vitamine E dans les huiles végétales.

Se protéger des risques d’hyperpigmentation

Le soleil augmente aussi les risques d’hyperpigmentation qui correspond à une production excessive de mélanine par la peau (mélanogénèse). Elle se traduit par l’apparition de taches foncées et persistantes sur les zones exposées comme le visage, le décolleté et le cou.

Les femmes enceintes sont d’autant plus concernées. A partir du 4ème mois de grossesse, elles peuvent être confrontées au masque de grossesse et voir apparaître de petites taches brunes disgracieuses, sur le visage essentiellement*. Les personnes atteintes de mélasma (taches brunes hyperpigmentées sur le visage, particulièrement autour de la bouche, sur le front, etc) sont également concernées.

La micronutrition peut aiderà prévenir et à atténuer ces tâches cutanées. Certains extraits de plantes riches en polyphénols ont fait leurs preuves pour réduire l’hyperpigmentation cutanée comme le Pycnogénol®, un extrait d’écorce de pin maritime des Landes. Le Pycnogenol® aide à neutraliser les radicaux libres et protège ainsi la peau des risques liés à l’exposition solaire et ses conséquences sur le vieillissement de la peau. Cet actif breveté stimule l’éclat naturel de la peau en inhibant la mélanogénèse.

*Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant toute supplémentation orale chez la femme enceinte et allaitante.

Compléments alimentaires / Par Symptômes
Panier vide ...